Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

dossier

Taux d’intérêt historiquement bas

Les taux d’intérêt sur les comptes d’épargne sont en ce moment historiquement bas, les comptes d’épargne de la Banque Triodos ne faisant pas exception à la règle. Pieter Vanderick, directeur adjoint de la Banque Triodos en Belgique, nous en explique la cause : «La principale explication est à rechercher du côté de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui tente de stimuler l’économie en appliquant des taux plancher: elle veut encourager ainsi les consommateurs à épargner moins et dépenser plus, et pousser les entreprises à emprunter et investir. Depuis le 4 septembre, le taux directeur de la BCE flirte avec les 0% depuis la fin 2014.»

«Nous offrons à nos épargnants un taux qui nous permet de convertir leur épargne en crédits octroyés à des entrepreneurs locaux et durables. Nous accordons ces crédits sur base de taux d’intérêt conformes à ceux du marché, mais en diminution, forte concurrence oblige. Notre bénéfice
est en très grande partie généré par la marge d’intérêt, c’est-à-dire la différence entre le taux d’intérêt auquel la banque prête et le taux d’intérêt de l’épargne. C’est là l’essence même du métier de banquier. Nous ne tirons, en effet, aucun revenu complémentaire d’instruments financiers complexes.»

On se console comme on peut de ces taux extrêmement bas : l’inflation est, elle aussi, historiquement faible. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour notre pouvoir d’achat !

Que pensez-vous de "Taux d’intérêt historiquement bas"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.