Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

dossier

Les questions sociales au cœur du dialogue avec les entreprises

L’argent est un moyen de rendre possible des changements positifs

L’argent est un moyen de rendre possible des changements positifs

Dans sa politique d’engagement vis-à-vis des entreprises intégrées dans son univers d’investissement durable, Triodos Investment Management, filiale de la Banque Triodos, privilégie, entre autres, d’importantes questions sociales comme le droit à un salaire décent pour tous les travailleurs ou la promotion de la diversité au sein des entreprises et de leurs conseils d’administration.

Un processus rigoureux permet à Triodos Investment Management (TIM) de sélectionner les entreprises qui, dans chaque secteur, surpassent leurs pairs, notamment au niveau social. Celles-ci sont susceptibles d’intégrer l’univers d’investissement Triodos, point de départ de la gestion de patrimoine durable des clients Private Banking ainsi que des investissements via les fonds ISR. À l’inverse, le non-respect des droits fondamentaux au travail constitue un critère d’exclusion de l’univers d’investissement durable. Ces acquis sociaux, garantis par les conventions fondamentales de l’Organisation Internationale du Travail et les directives de l’OCDE, incluent les droits relatifs à la prévention du travail des enfants, de la discrimination, des travaux forcés ; les droits à la liberté d’association et de négociation collective, à un lieu de travail sain et sûr, ainsi que ceux liés à la rémunération et au temps de travail.

 

Salaires décents : l’industrie textile sur la sellette

Les entreprises ont le devoir de protéger les droits des travailleurs tant dans leur propre organisation que dans l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement. Pour les géants de la mode, dont la production est largement délocalisée dans les pays à bas salaires et auprès d’une myriade de sous-traitants, c’est un défi de taille. Dans cette industrie comme dans d’autres secteurs « à risque », TIM exige des entreprises qu’elles définissent des politiques et mettent en place des systèmes de gestion veillant au respect des droits fondamentaux des travailleurs. L’univers d’investissement Triodos ne compte actuellement que cinq entreprises de production de vêtements, chaussures et accessoires : Adidas, Asics, Gildan Activewear, Kering et Nike. Auxquelles s’ajoutent quatre fabricants-distributeurs : GAP, H&M, Inditex (enseignes Zara et Massimo Dutti notamment) et TJX Companies.

Disposer d’un salaire décent, permettant de couvrir les besoins vitaux du travailleur et de sa famille (ce qui inclut l’accès aux soins de santé et l’éducation des enfants), est un droit de tout être humain. Or, dans nombreux de ces pays vers lesquels le travail est délocalisé, le salaire minimum légal – lorsqu’il existe – est souvent inférieur à ce salaire vital.

En 2016, la Banque Triodos s’est associée à d’autres investisseurs néerlandais durables afin d’inciter l’industrie textile à verser un salaire décent à l’ensemble des travailleurs du secteur. À leur demande, l’Erasmus University de Rotterdam a analysé la politique salariale de quatorze fabricants et distributeurs de vêtements. Huit d’entre eux font partie de l’univers d’investissement Triodos. TIM a également approché en direct deux autres entreprises présentes dans l’univers d’investissement. Les résultats de l’analyse ont servi de base à un dialogue constructif sur la question des salaires décents dans la chaîne d’approvisionnement. Ils ont également alimenté un guide incluant des recommandations et des bonnes pratiques, qui a été envoyé aux différentes sociétés analysées, avec demande de feedback sur les actions prévues et les progrès déjà réalisés.

Cette action conjointe a permis d’identifier les entreprises les plus avancées en matière de politique salariale, comme Adidas, H&M, Inditex et Puma. Quant aux deux entreprises approchées en direct par TIM, l’une a été exclue depuis de l’univers d’investissement (VF Corp) et l’autre a fourni des réponses peu satisfaisantes (TJX Companies), ce qui nécessite de poursuivre le dialogue avec elle.

 

Diversité et inclusion

La Banque Triodos prône la diversité et l’inclusion dans le monde du travail, que ce soit au niveau du genre, de l’âge, des originales sociales et ethniques, de l’orientation sexuelle, des qualifications et de la formation, etc. Cette diversité donne d’ailleurs accès à de multiples expertises, facilite la résolution des problèmes et favorise une meilleure compréhension des marchés, des fournisseurs et des clients.

En 2015 déjà, TIM a encouragé les entreprises sélectionnées dans son univers d’investissement à améliorer leur politique en matière de diversité et d’inclusion. Ce dialogue avait généré une sensibilisation accrue par rapport à ces thèmes et une amélioration des pratiques.  En 2017, la question de la diversité au sein des organes de gestion et des conseils d’administration a une nouvelle fois fait l’objet d’un dialogue entre TIM et un certain nombre d’entreprises figurant dans l’univers d’investissement. Objectif : que ces sociétés s’imposent des normes précises en matière d’égalité des genres et rendent publics leurs politiques, programmes et objectifs. Différentes études tendent, en effet, à démontrer que les entreprises introduisant plus de diversité dans les fonctions exécutives et de contrôle sont aussi celles qui génèrent les meilleures performances financières. En outre, les entreprises qui favorisent la parité entre hommes et femmes dans leurs conseils d’administration enregistrent, en règle générale, de meilleures performances sur les plans social, environnemental et en matière de gouvernance.

Parmi les entreprises sollicitées, certaines ont adopté une attitude très volontariste par rapport à cette question. La banque suédoise Svenska Handelsbanken, par exemple, a une complète parité hommes-femmes au sein de son conseil d’administration. Canadian National Railway, de son côté, a mis en place différents programmes de promotion de la diversité en son sein, ce qui lui a valu d’être reconnu comme l’un des Best Diversity Employers du Canada.

 

Poursuivre l’action

Dans les années qui viennent, TIM compte poursuivre son action sur ces deux fronts : l’octroi de salaires décents d’un côté, l’égalité des genres de l’autre. Sur cette dernière question, TIM utilisera son droit de vote aux assemblées générales annuelles afin de s’opposer à toute nomination d’administrateur qui n’améliorerait pas l’équilibre entre hommes et femmes. Elle prévoit également de s’impliquer dans des actions collectives aux côtés d’ONG, d’organisations internationales telles que l’OCDE et de syndicats.

 

Pourquoi les placements durables ?

En qualité d’investisseur durable, vous participez à la création d’une économie dans laquelle les bénéfices de l’entreprise ne se réalisent pas au détriment de la qualité de la vie et de l’environnement. En effet, les fonds de placement suivent une méthodologie durable stricte définie par la Banque Triodos. Ils vous permettent de contribuer au changement durable s’opérant dans des entreprises mondiales. À l’avenir, les entreprises qui auront le plus de succès seront précisément celles qui trouveront le juste équilibre entre rendement financier et responsabilité sociétale. Telle est notre conviction. Découvrez comment vos placements contribuent à un monde meilleur sur www.triodos.be

Que pensez-vous de "Les questions sociales au cœur du dialogue avec les entreprises"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.

François Greisner Il y a 9 mois

Un nouveau paradigme est nécessaire à un système à bout de souffle dont la seule chance de survie est …la fuite en avant……retardant l’implosion inévitable ! Une “industrie financière” est en train de se mettre en place pour le plus grand dam des sociétés actuelles .
L’approche sociale et sociétale dans un esprit de solidarité est non seulement devenue urgente , mais seule à même de relancer la confiance et le dynamisme des humains à travers un système qui doit impérativement se régénérer et se ressourcer autour de vraies valeurs , de la justice et d’une réelle recherche d’harmonie pour un BIEN COMMUN.