Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

Actualité Triodos

Alimentation : le bio prend racine

La nourriture bio ne constitue encore qu’un marché de niche, mais la demande progresse dans les pays industrialisés. Or, c’est bien la demande qui conditionne l’évolution des pratiques agricoles. Triodos Research1 veut accélérer l’évolution vers des modes de production et une consommation plus durables par la sélection d’entreprises cotées composant l’Univers d’investissement Triodos.

En Europe, le marché bio a progressé d’environ 6 % en 2012. Les consommateurs de l’UE ont dépensé près de 21 milliards d’euros en produits alimentaires bio. Certains marchés progressent plus vite que d’autres. Aux Pays-Bas, par exemple, les ventes de produits alimentaires bio ont crû de plus de 10 % en 2012 et de plus de 5 % en 2013. Aux États-Unis, elles ont progressé de 11 % en 2013 . Trois facteurs au moins expliquent l’augmentation de la demande de produits issus de l’agriculture biologique.

Des consommateurs sensibilisés

De la crise (belge) de la dioxine en 1999 à la récente affaire des lasagnes à base de viande de cheval en Europe, plusieurs scandales alimentaires ont secoué les certitudes des consommateurs. Ceux-ci réclament une meilleure traçabilité des produits. Ils sont également plus soucieux de la qualité, de la fraîcheur, du goût des aliments, ainsi que du bien-être des animaux. Ils plébiscitent les produits du terroir, rejettent l’usage des pesticides et se méfient des organismes génétiquement modifiés. La nourriture bio rencontre toutes ces exigences.

Le choix de produits bio élargi

Les géants de l’agroalimentaire ont saisi la balle au bond. La plupart ont introduit des produits bio dans leur gamme. Toute mesure allant dans le sens d’un élargissement de la gamme de produits bio peut avoir un impact important sur l’ensemble du secteur.

Un rôle clé pour la grande distribution

La grande distribution a un rôle important à jouer dans la sensibilisation en faveur de l’alimentation biologique. En Europe, les supermarchés assurent entre 50 % et 75 % des ventes de produits alimentaires bio. La pression sur les prix exercée traditionnellement par la grande distribution vis-à-vis des producteurs agroalimentaires, des agriculteurs et des éleveurs est toutefois problématique. La question se pose également pour le secteur bio. À cette nuance près que des prix plus bas ont aussi le pouvoir d’accroître la demande pour ce type de produits. Il faut donc trouver un juste équilibre entre l’accessibilité en termes de prix et des revenus décents pour les agriculteurs et les transformateurs. Triodos Research est conscient de cette problématique sensible et évalue avec prudence l’approche des supermarchés.

Impact sur l’Univers d’investissement Triodos

Triodos Research peine à trouver des grands noms du secteur susceptibles d’intégrer l’Univers d’investissement Triodos. La principale raison réside dans le fait qu’ils ne rencontrent pas ses exigences minimales en ce qui concerne l’usage d’organismes génétiquement modifiés (OGM). Les entreprises sélectionnées sont de plus petites entreprises qui se concentrent principalement sur l’alimentation biologique : d’une part, Royal Wessanen aux Pays-Bas et d’autre part, WhiteWave Foods aux États-Unis qui par le passé a acquis une marque belge bien connue : Alpro.

Dans le secteur de la grande distribution, deux entreprises sortent clairement du lot et font partie de l’Univers d’investissement Triodos. La première est Colruyt, qui a lancé, en 2001, la chaîne Bio-Planet. Un autre trendsetter s’est développé de l’autre côté de l’Atlantique : il s’agit de Whole Foods Market, le principal distributeur de produits naturels et biologiques des États-Unis.

1 Triodos Research est un département de Triodos Investment Advisory & Services, nouvelle filiale à 100 % de Triodos Bank nv.

 

Que pensez-vous de "Alimentation : le bio prend racine"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.