Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

Dossier

L’écodesign, c’est beau

Rewind allie écologie et esthétique

Rewind allie écologie et esthétique

Quand l’écologie rencontre l’esthétique, cela donne Rewind. Des armoires réalisées avec des déchets de bois ou des sacs confectionnés à partir de bâches recyclées : déambulez dans le magasin d’écodesign Rewind pour découvrir les merveilleuses possibilités du réemploi. Derrière chaque produit, il y a une histoire.

Et derrière Rewind aussi. Avant d’ouvrir leur magasin, Liesbeth Wouters et Stijn Gilles, gérants de l’entreprise, ont suivi des parcours très différents. Alors que Stijn travaillait précédemment dans la production de films (publicitaires), Liesbeth opérait dans le secteur de la mode. « C’est un monde dur et incertain. Après cinq ans, j’étais prête à tourner la page », raconte-telle. « J’aspirais à créer quelque chose par moi-même. Lorsque j’ai découvert à Rotterdam un concept store axé sur le recyclage, l’idée de Rewind s’est imposée. »

En 2009, le couple a ouvert un premier magasin Rewind Design dans la Riemstraat, à Anvers. La boutique en ligne Rewind a suivi peu de temps après. Ils ont alors lancé leur propre marque de prêt-à-porter pour bébés et enfants “Mevrouwtje&Meneertje” et ont ouvert un deuxième point de vente en 2012 : Rewind Kids.

La modernité et l’élégance

« De nombreuses personnes relient l’écologie à des produits artisanaux ou à du bricolage. Du coup, nos clients sont très souvent surpris de voir à quel point nos produits sont élaborés selon des règles strictes. Esthétique et écologie se marient parfaitement, et nous continuons à découvrir de jolies choses », souligne Stijn Gilles.

Rewind vend principalement des produits fabriqués au départ de matériaux recyclés : des armoires réalisées avec des déchets de bois, des jouets au départ de bouteilles de lait recyclées, des corbeilles à fruits avec de vieux magazines ou des sacs confectionnés avec des bâches de camions recyclées de différentes couleurs. Tous les autres produits sont écologiques ou issus du commerce équitable.

De nombreuses personnes associent écologie et bricolage et sont donc surprises de voir à quel point nos produits sont modernes. »

Stijn Gilles, Rewind

« Il est agréable de vendre de jolies créations et de pouvoir raconter à ses clients une aussi belle histoire au sujet de leur fabrication », enchaîne Liesbeth Wouters. Rewind prône le concept du réemploi mais va bien au-delà de l’assortiment proposé. Les sacs de caisse sont réalisés à partir de vieux journaux, les cadeaux sont enveloppés dans des surplus d’affiches provenant d’une imprimerie du coin et les commandes effectuées sur la boutique en ligne sont expédiées dans des caisses recyclées.

Exposer le travail des étudiants

« Au moment de l’ouverture du magasin, ce concept était tout nouveau, mais nous avions la conviction que le public était psychologiquement prêt », affirme Liesbeth Wouters. « L’écodesign suscite également un grand intérêt auprès de la jeune génération de designers », ajoute son compagnon.

Rewind soutient les jeunes créateurs et étudiants qui veulent présenter leur travail et organise dans son point de vente des expositions sur le thème du recyclage. « Même les grandes entreprises commencent à reconnaître l’utilité du recyclage. L’ensemble du monde du design devrait prendre ce train en marche. Ce vers quoi nous devons tendre, c’est la combinaison de la technologie et du design, illustrée notamment par l’impression 3D. Il y a là un énorme potentiel pour réduire la montagne de déchets. Les possibilités sont infinies, il suffit de les saisir. »

WWW.REWINDDESIGN.BE

Texte et photos : Lisa Develtere

MEVROUWTJE&MENEERTJE

Pour les tout-petits, Rewind Kids a lancé sa propre ligne de vêtements, Mevrouwtje&Meneertje. Des dessins d’enfants ornent les T-shirts, shorts, barboteuses et bavoirs. « Nous organisons régulièrement des concours de dessins, avec une sélection de trois ou quatre dessins gagnants. Nous travaillons désormais avec une trentaine de stylistes. » Les vêtements pour enfants sont confectionnés exclusivement avec du coton bio et teints avec des encres à base d’eau. Une partie des profits est reversée à la Fondation pour le Cancer des Enfants.

La Banque Triodos a accordé un crédit à l’entreprise pour l’achat de son stock de vêtements. Elle avait précédemment financé l’installation du magasin Rewind. Découvrez ici d’autres magasins que la banque finançe.

Que pensez-vous de "L’écodesign, c’est beau"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.

lalou Il y a 4 années

je ne trouve pas l’adresse du magasin Rewind à Bruxelles sur le site