Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

actualité triodos

Investissez-vous plutôt pour la richesse ou la prospérité ?

Notre modèle économique, focalisé principalement sur le profit et la croissance, met notre environnement et notre système social sous pression. Aujourd’hui, le véritable défi n’est plus la recherche de croissance mais le développement d’un modèle équitable et inclusif qui respecte les limites de la planète. Dans cette transformation, le secteur financier et les investisseurs ont un rôle déterminant à jouer.

Pourquoi être plus riche sur une planète aride et un monde dénué de solidarité ? Pourquoi être plus riche, alors qu’on pourrait être plus prospère ? La prospérité est la possibilité de mener une vie épanouie au sein d’une société juste et dans les limites écologiques de la planète. Une vision de doux rêveur ? Pas du tout.

 

Une économie prospère s’inscrit dans les limites écologiques de la planète

Dans notre économie, principalement ‘linéaire’, c’est le profit à court terme qu’on maximise.  Les produits sont conçus pour devenir rapidement obsolètes, les ressources sont extraites sans retenue, les déchets s’accumulent, la pollution augmente. Nous savons aujourd’hui que cette approche est une impasse sociale, environnementale mais aussi économique.

Une économie prospère doit tenir compte de ressources limitées, se faire plus collaborative, fonctionnelle ou circulaire et s’inscrire dans une vision à long terme. C’est sa seule possibilité de perdurer dans le temps.

 

La prospérité des uns profite à tous

Le monde n’a jamais été aussi riche ni… aussi inégal. Une économie riche n’a rien d’enviable si elle ne donne de chance qu’à une minorité. Une prospérité partagée peut être accélérée en redistribuant la richesse matérielle mais également en créant des opportunités identiques pour tous, en matière d’éducation, de soins de santé, de salaires équitables ou encore de conditions de travail décentes.

Une économie riche n’a rien d’enviable si elle ne donne de chance qu’à une minorité.

La valeur et le progrès reprennent du sens

La richesse d’une nation est généralement exprimée en Produit Intérieur Brut (PIB). Il s’agit d’une définition très étroite des notions de valeur et de progrès notamment parce que le PIB ne tient pas compte des actions non marchandes ni des conséquences négatives de la consommation sur l’environnement ou la santé.

Or, le développement durable et le progrès ne sont pas simplement des co-produits de la croissance économique. La santé, les relations sociales, des écosystèmes équilibrés, la sécurité et le travail contribuent tous à la prospérité. Ils doivent donc figurer à l’agenda des entreprises et du monde politique, comme le fait l’ONU avec les Objectifs de Développement Durable.

 

La prospérité comme horizon d’investissement

À travers ses fonds d’Investissements Socialement Responsables (SRI), la Banque Triodos propose de contribuer à une économie équilibrée donnant à l’environnement et à la société une véritable valeur. Ces fonds n’investissent que dans des entreprises qui y contribuent matériellement par le biais de leurs produits, services ou modèles de gestion, tout en générant un rendement financier sain.

Triodos applique des critères d’exclusion stricts et choisit les entreprises et organisations qui vont bien au-delà des standards environnementaux, sociaux et de gouvernance traditionnels. Depuis 38 ans, la Banque Triodos joue ainsi un rôle de catalyseur.

 

(S’)investir de façon durable ?
Avec la Banque Triodos, vous allez plus loin.

Découvrez comment ici

 

 

Que pensez-vous de "Investissez-vous plutôt pour la richesse ou la prospérité ?"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.