Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

Actualité durable

Impliquer les entreprises dans la protection du climat

Les entreprises sont concernées au premier chef par le réchauffement climatique et les dix-sept Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015 par les États membres de l’ONU ne pourront pas être atteints sans leur soutien. Depuis longtemps déjà, la Banque Triodos met les entreprises sur la sellette en matière de protection du climat et les encourage à prendre leurs responsabilités dans ce domaine. Voici comment.

1. Favoriser l’émergence d’un nouveau système énergétique

Les défis liés au  changement climatique imposent d’accélérer la transition vers un système énergétique durable. Les fonds d’investissements socialement responsables (ISR) et les fonds d’impact gérés par Triodos Investment Management (TIM) investissent dans  des entreprises qui contribuent à relever ce défi. Cela va des producteurs d’énergies renouvelables et fabricants de technologies connexes aux sociétés impliquées dans les réseaux intelligents et le développement d’équipements économes en énergie. Ces entreprises sont des acteurs clés dans la transition  vers  une économie durable.

Parmi les entreprises dans lesquelles ces fonds ISR investissent, il y a la société danoise Vestas Wind Systems, spécialisée dans l’installation d’éoliennes, ainsi que le fabricant chinois de panneaux solaires Trina Solar. Ce dernier est membre du réseau paneuropéen PV Cycle, qui collecte et recycle des panneaux photovoltaïques usagés.  Citons encore les sociétés  First Solar et Sunpower, deux entreprises américaines intégrées qui  fabriquent des panneaux solaires, et  proposent également des solutions sur mesure à différents marchés cibles (particuliers, entreprises, autorités publiques). Les technologies mises au point par des entreprises comme Opower, qui développe un logiciel de gestion de la consommation d’énergie, font également partie du portefeuille de ces fonds ISR.

2. Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments

Selon un rapport du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, les bâtiments absorbent plus de 40% de la consommation énergétique mondiale et engendrent un tiers des émissions de gaz à effet de serre. C’est dire l’importance de la création de bâtiments efficaces sur le plan énergétique et de la rénovation durable des bâtiments existants.

Des entreprises qui développent des solutions innovantes dans ce domaine sont sélectionnées pour l’univers d’investissement Triodos et sont présentes dans les portefeuilles des fonds ISR. Citons, entre autres, l’entreprise américaine SolarCity, qui favorise le développement de l’énergie solaire sur le marché résidentiel et propose également des technologies de stockage de cette énergie dans les maisons. Ou encore les sociétés Acuity (systèmes d’éclairage LED et intelligents), Nibe Industrier (pompes à chaleur), Kingspan (isolation et énergie solaire) ou Hannon Armstrong (financement d’installations économes en énergie dans le secteur immobilier).

Aux Pays-Bas, le Triodos Real Estate Fund* a mis en place un projet pilote centré sur six immeubles détenus en portefeuille et disposant de panneaux solaires. Lorsque la production énergétique d’un bâtiment excède ses propres besoins, cette énergie est redistribuée dans un ou plusieurs autres bâtiments, ou stockée pour un usage ultérieur. Grâce à cette meilleure corrélation entre l’offre et la demande, la consommation d’énergie fossile de ces six immeubles a baissé, avec à la clé moins d’émissions de CO2.

3. Encourager les entreprises pionnières par le dialogue

Triodos Research (TR) encourage les entreprises qui font partie de son univers d’investissement à se fixer des objectifs précis et des délais d’exécution stricts en matière de consommation énergétique renouvelable. Les producteurs d’énergie renouvelable, tels que le portugais EDP Renovaveis, suivent naturellement cette tendance. Mais c’est aussi le cas d’entreprises moins « prévisibles » telles que le géant de la distribution textile H&M ou l’entreprise pharmaceutique Roche Holdings. Le constructeur automobile Toyota Motor Corp. – très actif dans le développement de véhicules électriques et hybrides – a, lui aussi, fortement réduit ses émissions de gaz à effet de serre.

Depuis des années, TR encourage le groupe néerlandais Royal DSM à accroître son utilisation de sources d’énergie renouvelable. En septembre 2015, celui-ci a annoncé qu’il adhérait à RE100, un réseau d’entreprises de premier plan s’engageant à utiliser 100% d’énergie renouvelable.

Depuis des années, TR encourage le groupe néerlandais Royal DSM à accroître son utilisation de sources d’énergie renouvelable. En septembre 2015, celui-ci a annoncé qu’il adhérait à RE100, un réseau d’entreprises de premier plan s’engageant à utiliser 100% d’énergie renouvelable . Son premier objectif est d’atteindre 50 % d’électricité verte à l’horizon 2025, puis de grimper progressivement à 100 %. Cette étape intermédiaire est loin d’être négligeable lorsqu’on sait que DSM consomme annuellement autant d’énergie que 3 millions de ménages !

Le cas de DSM démontre que le dialogue engagé par Triodos Research avec les entreprises cotées peut avoir une influence considérable sur la stratégie d’une entreprise et, par ricochet, sur celle de ses concurrents directs. En 2015, outre DSM, nos équipes ont débattu de ces questions avec BMW, Toyota ou encore Tesla. TIM a également signé, avec une soixantaine d’autres investisseurs, un engagement en faveur de la protection du climat dans le cadre des Principes pour l’Investissement Responsable des Nations Unies  : ces investisseurs s’engagent à encourager les entreprises qu’elles financent à mettre en œuvre des politiques qui soient en phase avec l’objectif universellement admis de limitation du réchauffement climatique à 2°C au maximum.

Let’s connect it all together

La Banque Triodos encourage simultanément la réduction de la consommation énergétique, l’expansion des énergies renouvelables et le développement de nouvelles technologies axées sur l’efficacité énergétique. Cette vision nécessite que tous les acteurs – gouvernements, entreprises, associations, citoyens –  travaillent main dans la main.

 

*Le Triodos Real Estate Fund n’est pas commercialisé en Belgique.

Que pensez-vous de "Impliquer les entreprises dans la protection du climat"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.

Nathalie Il y a 2 années

C’est le minimum que nous devrions exiger d’elles, cela devrait même aller de soi!