Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

innovation

Habitat Kangourou : un toit, deux ménages

Aborder les problématiques de demain avec un regard neuf et durable : c’est notre défi actuel. Dans le secteur résidentiel, différentes formes d’habitat groupé ont le vent en poupe depuis un certain temps déjà. L’émergence de la maison kangourou fait partie de ces évolutions significatives. Les logements kangourous cadrent parfaitement avec la vision de la Banque Triodos. Ils offrent une solution sociale et durable, mettant prioritairement l’accent sur le bien-être de leurs occupants.

Conjuguer soins et durabilité

On entend de plus en plus souvent parler d’habitat kangourou ou de logement intergénérationnel, mais de quoi s’agit-il au juste ? Ce phénomène est souvent associé à l’habitat groupé ou confondu avec ce dernier. Bien que ces concepts présentent des points communs, l’habitat kangourou va plus loin que l’habitat groupé. En effet, il est question de deux logements indépendants sous un même toit, l’un étant fréquemment occupé par une personne pouvant dispenser des soins à domicile et l’autre par une personne ayant besoin de soins. « L’habitat kangourou n’incarne pas seulement le futur en matière de logements, mais aussi celui du secteur des soins de santé », commente Isabelle Stevens (en photo), responsable des crédits hypothécaires à la Banque Triodos. « Il constitue une réponse originale et humaine à une double problématique pressante : les soins aux personnes vieillissantes et l’habitat durable. » Un habitat intergénérationnel permet, par exemple, de vivre aux côtés d’un parent qui a besoin de soins, sans que cela n’empiète sur sa vie privée. Mieux : cette solution peut dépasser le cadre intrafamilial. Il arrive, en effet, que les occupants d’un habitat kangourou ne se connaissent pas avant d’emménager sous un même toit. Isabelle Stevens : « C’est là le plus bel aspect d’un tel projet, c’est une solution humaine et personnelle. La problématique du logement est réexaminée sous un autre angle, mais aussi celle des soins. Les frais de logement et le coût de vie en général sont réduits grâce à un partage de ceux-ci et, dans le même temps, la personne qui nécessite des soins peut continuer à vivre dans sa propre maison. C’est donc un win-win à la fois écologique et économique, où priment en outre les aspects sociaux et solidaires. Cette approche cadre parfaitement avec la vision de la Banque Triodos. »

 

« Être présent pour l’autre présente une valeur inestimable, et nous sommes très reconnaissants pour cela. »

Sara vit dans un logement kangourou

 

La maison kangourou, une solution idéale

Sara vit depuis quatre ans dans un logement kangourou avec sa famille et sa mère. « Lorsque celle-ci a été diagnostiquée comme ayant la sclérose en plaques, je n’ai pas hésité une seconde. » Son mari Jonas et elle ont réaménagé une ancienne ferme pour en faire deux logements distincts. « J’ai tout de suite été séduit par l’idée : disposer d’un logement où nous pouvions sauvegarder notre vie de famille, tout en aidant ma belle-mère dans sa vie quotidienne, était vraiment la solution idéale », témoigne Jonas. « Nos deux fils, Mattis et Léo, apprécient beaucoup le fait de rendre visite à leur grand-mère tous les jours », ajoute Sara. « Elle prend soin d’eux lorsqu’ils rentrent de l’école. C’est un avantage considérable pour nous qui travaillons à temps plein tous les deux. La situation est donc avantageuse pour les deux parties. De mon côté, je veille à ce que ma mère puisse continuer à mener une vie confortable à domicile en l’aidant pour le ménage et en faisant ses courses. »

 

Trois choses à savoir si vous vous intéressez à l’habitat kangourou

• Les discussions franches font les bons amis. Et encore plus s’ils vivent sous le même toit ! Fixez-vous des limites et respectez celles des autres occupants.
• Il n’existe pas de subsides spécifiques pour les logements kangourous, mais vous pourriez bénéficier d’une prime à l’adaptation du logement pour les personnes âgées de 65 ans et plus si la personne bénéficiant des soins est âgée. En outre, un habitat kangourou peut bénéficier de certaines primes énergétiques.
• Si vous habitez en Flandre, enregistrez votre habitat kangourou en tant que « zorgwoning » afin d’éviter tout impact négatif en termes de prestations sociales ou d’avantages sociaux.

 

« La Banque Triodos a tout de suite accepté de nous soutenir dans notre projet. Sa philosophie est en parfaite adéquation avec le concept d’habitat kangourou. Et nous apprécions le fait d’avoir pu souscrire notre emprunt auprès d’une banque qui contribue au bien-être des gens et de la planète »

Jonas vit dans un logement kangourou

Bienvenue à la banque qui finance le changement

Créée en 1980, la Banque Triodos est une banque indépendante dont la mission est d’exercer son métier de banquier de manière transparente et durable. Elle finance des entreprises, des institutions et des projets à valeur ajoutée dans les domaines social, environnemental ou culturel, grâce aux capitaux que lui confient les épargnants et les investisseurs désireux d’encourager le développement d’entreprises responsables et d’une société durable. Découvrez la première banque durable en Belgique sur www.triodos.be

Que pensez-vous de "Habitat Kangourou : un toit, deux ménages"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.

Henri Huffer Il y a 11 mois

Etant (très) vieux il nous est de plus en plus difficile de gérer la grande maison que nous occupons depuis 20 ans. En effet, notre fille aînée (plus famille) nous a suggéré le modèle kangourou. Nous nous sommes documentés sur les habitations installées dans des containers maritimes.
Nous trouvons épatant que Triodos y pense également. Pour une banque verte c’est un sujet à creuser.
Peut-être pouvez-vous encadrer des gens comme nous dans leur quête d’une solution? Conditions légales, financement, technologie.
En tout cas, on en parlera encore.
Henri Huffer

Reply to Henri Huffer
cfunari Il y a 11 mois

Bonsoir Henri,
j’ai transféré votre demande à ma collègue Isabelle Stevens, Responsable des Crédits Hypothécaires à la Banque Triodos, mais si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à la contacter directement via l’adresse e-mail credit.habitation@triodos.be
Belle soirée et bonne chance dans vos projets !
Banque Triodos

Jandrain Luc Il y a 9 mois

Indépendamment de la question d’éventuels travaux d’aménagement (et de leur financement) , il existe l’ASBL Un toit Deux Âges qui est un opérateur de l’habitat Kangourou à destination des étudiants http://www.1toit2ages.be