Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

rencontre

« S’hydrater c’est bien. S’hydrolater c’est mieux ! »

Découvrez les hydrolades : boissons saines et goûteuses.

Découvrez les hydrolades : boissons saines et goûteuses.

Simone a soif ! est une start-up bruxelloise qui produit des boissons naturelles à base d’hydrolats. En d’autres termes, une série de softs avec du goût mais sans sucre ajouté. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ?

Agnès Bonfond décide un jour d’organiser la fête d’anniversaire de sa fille. Jeux, gâteaux, décoration : tout est prêt, ou presque. Quelles boissons servir à des enfants en pleine croissance ? Agnès, jeune maman et consommatrice avertie, n’est pas une adepte des boissons gazeuses traditionnelles. L’idéal serait de pouvoir servir une boisson goûteuse mais sans sucre ajouté… Voilà comment est née Simone a soif !

 

Une innovation qui a du goût

Simone a soif ! est une start-up bruxelloise qui développe des boissons naturelles à base de fruits, légumes et d’hydrolats de plantes aromatiques. Un hydrolat est tout simplement de la vapeur d’eau qui traverse une plante et en capte toutes les propriétés. Un ingrédient peut-être peu connu aujourd’hui mais qui, en réalité, se trouve très facilement en cuisine ou dans les produits de cosmétique. L’eau de rose par exemple.

Simone a soif ! représente aujourd’hui la seule marque qui utilise des hydrolats pour commercialiser des boissons, dites désormais « hydrolades ». L’innovation est double : au niveau des saveurs mais aussi de la teneur en sucre. Toutes les boissons sont certifiés bio, non pétillantes, sans sucres ajoutés ni substituts, sans conservateur, sans colorant, sans arômes même naturels. Simplement des fruits et légumes pasteurisés avec des hydrolats de fleurs et plantes, où les seuls sucres présents proviennent des fruits. Bref, la liste des composants absents est plus longue que la liste des ingrédients et c’est le goût qui y gagne.

 

Quel impact peut créer une boisson ?

« L’impact que nous visons est double : changer les comportements et réduire la consommation de sucre. Il est absurde de voir aujourd’hui dans les restaurants que le repas peut-être sain, bio, de saison et à base de produits locaux mais que la boisson qui l’accompagne ne l’est pas. » nous révèle Antoine de Menten, un des trois associés du projet.

C’est pour ça que Simone a soif ! est une boisson locale, produite artisanalement et en circuit court. Sa production est en phase avec les saisons et les fruits et légumes sont exclusivement issus de l’agriculture biologique. L’équipe de Simone a soif ! souhaite donc aussi conscientiser les consommateurs sur le fait qu’une alternative saine existe. Car les effets néfastes d’une excessive consommation de sucres, naturels ou artificiels, sont bien connus. Grâce à Simone a soif !, il est désormais possible de choisir une boisson moins sucrée, sans se limiter à l’eau plate. Une belle initiative, que la Banque Triodos finance plus que volontiers.

 

Simone a soif ! fraise mélisse

Un développement continu

« Les boissons circulent déjà largement à Bruxelles et en Wallonie mais nous aimerions que la boisson soit connue partout en Belgique. C’est pour ça que nous sommes actuellement à la recherche active de points de ventes en Flandres » nous signale Antoine de Menten. Car le défi que se pose aujourd’hui Simone a soif ! concerne surtout la notoriété et la diffusion de la boisson, mais pas seulement.

L’ambition de Simone a soif ! ne se limite pas à créer de nouvelles saveurs ou à diminuer la quantité de sucre par bouteille. En intégrant Coopcity (centre dédié à l’entreprenariat social), les trois jeunes entrepreneurs affirment leur volonté de créer davantage un impact social, environnemental et économique positif. Tout ceci n’est donc qu’un début.

Que pensez-vous de "« S’hydrater c’est bien. S’hydrolater c’est mieux ! »"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.

+ Montrer les 8 commentaires

COGNAUT Françoise Il y a 1 année

C’est génial!
Habitant en Auvergne et proche d’un distillateur d’huiles essentielles, j’utilise depuis longtemps les hydrolats en soin et en cuisine. Cette idée est génial. Quand pourrons-nous vous trouver ici en France?

Reply to COGNAUT Françoise
Antoine Il y a 1 année

Nous espérons pouvoir être distribués en France en 2018 mais il sera normalement bientôt possible d’en commander via Amazon.

dolphijn Il y a 1 année

où cette boissons est elle distribuée ?

Reply to dolphijn
Antoine Il y a 1 année

Bonjour,
vous pouvez retrouver les boissons dans +_ 170 points de vente en Belgique. Parmi eux : Delitraiteur, White Night, Sequoia, FarmStore. La liste des points de vente se trouve à cette adresse : http://www.simoneasoif.be/ou-nous-trouver/

Minet Il y a 1 année

Où peut-on acheter ces boissons?

Reply to Minet
Banque Triodos Il y a 1 année

Bonjour, la liste des points de vente se trouve à cette adresse : http://www.simoneasoif.be/ou-nous-trouver/

Claire Tondeur Il y a 1 année

J’en suis désormais convaincue mais je voudrais goûter maintenant!

Véronique Machgeels Il y a 1 année

Très bon article, court, agréable à lire, et bien illustré!


+ Montrer les 8 commentaires