Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

Actualité durable

Centres MUNDO : le travail vraiment durable

Bureaux et services pour acteurs du changement sociétal

Bureaux et services pour acteurs du changement sociétal

Avec ses trois centres éco-rénovés et éco-gérés à Bruxelles et Namur, Ethical Property Europe est le pionnier des centres pour associations en Belgique. Les locataires y partagent infrastructures, services et idées. Pour Frédéric Ancion, administrateur délégué, il s’agit de défendre des valeurs menant vers une société plus durable.

Bio-ingénieur de formation avec une spécialisation en économie, Frédéric Ancion a une longue expérience dans le développement de projets environnementaux et collaboratifs en soutien à des associations. Après avoir travaillé pour le secteur non gouvernemental, puis lancé sa propre activité de consultance, il est devenu gérant de la société Ethical Property Europe à temps plein.
Un premier immeuble a été acheté en 2008, avec l’aide de la Banque Triodos. L’immeuble a fait l’objet d’une rénovation durable l’année suivante. Un second projet a été lancé à Namur. Le dernier né, Mundo-J, a été inauguré fin 2014 dans le quartier européen et regroupe des associations au service de la jeunesse, des étudiants, des mouvements scouts, de l’enfance, etc.

Ce qui fait le charme des centres Mundo

Tous les centres Mundo proposent aux associations, même les plus petites, des infrastructures partagées, éco-rénovées et éco-gérées. Frédéric Ancion « Nos locataires apprécient énormément ce concept puisqu’ils font eux-mêmes la promotion de tout ce qui est économies d’énergie, matériaux durables, santé, biodiversité, etc. Ils trouvent intéressant de pouvoir lier l’acte à la parole. »
Ces bureaux durables sont accompagnés de services partagés : réception, service de nettoyage, restaurant qui suivent les principes de durabilité… ce qui permet aux associations de se concentrer sur leurs activités. Mundo-B, Mundo-N et Mundo-J sont tous situés à 5 à 10 minutes à pied d’une gare. A Bruxelles par exemple, il n’y a quasi personne qui vient travailler en voiture.
Enfin, se retrouver avec d’autres associations qui partagent la même vision du monde permet la collaboration et génère une ambiance de travail agréable.

Les moyens de ses ambitions

En termes de durabilité, Ethical Property n’a fait que peu de concessions. Le surcoût généré par les techniques et matériaux mis en œuvre pour rendre les immeubles véritablement performants a simplement comme conséquence un aménagement intérieur des locaux un peu sommaire, avec tuyaux et câbles visibles.
Les principaux obstacles rencontrés sont plutôt d’ordre économique. Pour une PME comme Ethical Property qui travaille avec le secteur associatif, les budgets nécessaires sont colossaux. Frédéric Ancion : «  Pour Mundo-B, on parle d’un coût global de 7,5 millions d’euros, et de l’ordre de 5 millions d’euros pour Mundo-J. Arriver à réunir assez d’argent pour investir dans de tels projets, c’est vraiment l’obstacle numéro un pour nous. »
Le second obstacle est d’obtenir une rentabilité suffisante tout en gardant des prix attractifs. Un défi au quotidien.

La confiance dès le départ

« Chez Triodos, il y a des gens qui comprennent ce que nous faisons. Ils sont en recherche de projets durables à financer avec l’épargne des particuliers. On s’inscrit vraiment dans un système global qui nous paraît essentiel. »
« Dès le départ, ils nous ont vraiment fait confiance. On partait un peu d’une page blanche et je pense qu’ils ont pris leurs responsabilités, ils ont cru en nous et ils auraient très bien pu attendre que le projet ait mûri et nous dire de revenir les voir dans 3 ans », conclut Frédéric Ancion.

Double première pour Ethical Property
Mundo Anvers

Fin 2016 ouvrira à Borgerhout (Anvers) le premier Mundo en Région flamande. S’agissant d’un bâtiment neuf, il sera possible d’aller encore plus loin en termes de matériaux durables et se rapprocher du « zéro énergie ». Il existe en effet des sociétés qui démontent les immeubles pour en récupérer les matériaux. « Un matériau écologique, c’est bien. Un matériau récupéré, qui n’a donc pas été fabriqué pour l’occasion, c’est encore mieux », dit Frédéric Ancion.

Que pensez-vous de "Centres MUNDO : le travail vraiment durable"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.