Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

rencontre

Un jardin sur les toits

Canopy verdurise les toitures et les façades

Canopy verdurise les toitures et les façades

Lorsque vous vous promenez dans un parc, quoi de plus normal que de marcher dans des allées en gravier, de longer de réverbères et de passer devant des tulipiers. Sur un toit, c’est tout de suite moins courant. C’est pourtant exactement ce que Canopy a fait : ils ont installé des jardins sur les toits d’un immeuble industriel à côté du Nieuwe Vaart à Gand. La toiture végétale constitue en même temps un jardin intérieur pour les habitants des nouvelles habitations, des appartements et des lofts récemment érigés dans le Bloemekenswijk.

Joindre l’utile à l’agréable

Il n’était écrit nulle part que les créateurs de Canopy se destinaient à verduriser les toitures des villes. Joachim Teunen est biologiste et ornithologue, Gilles van Tittelboom a suivi une formation de photographe. Mais la joie au travail était dans leur cas débordante. En plus d’avoir rendu votre toiture plus belle et plus utile, ils sont clairement formés et passionnés par leur métier de base. Gilles et Joachim ont créé Canopy en 2015. Depuis avril 2017, Guillaume Holvoet est venu renforcer l’équipe en tant que troisième associé. Cela faisait un petit temps qu’il travaillait avec Canopy et il dispose d’énormément d’expérience dans le secteur de la construction.

Gilles fait remarquer que les toitures végétales sont de plus en plus appréciées. “Nous évoluons vers une situation où les personnes trouvent un toit noir bien plus étrange qu’une toiture recouverte de plantations,” nous confie-t-il. C’est une bonne chose, car les toitures végétales, outre le fait d’être belles, sont également très utiles, surtout en ville.

“Une toiture verte fonctionne comme une éponge, elle retient l’eau. Cela soulage le réseau d’égouttage,” explique Gilles. “La végétation contribue également à refroidir la ville par fortes chaleurs” (dans un centre-ville, la température par temps chaud peut être jusqu’à 8°C supérieure par rapport à l’extérieur de la ville). Les toitures végétales constituent en ce sens un outil pour lutter contre le changement climatique.

Parmi les autres avantages, citons l’effet thermorégulateur, l’esthétique et très souvent, lors de la création d’un jardin sur les toits, le fait de bénéficier de subsides. Cela profite également à la biodiversité, car les plantes et les arbres attirent les abeilles et les papillons.

De la toiture végétale en jardin sur les toits

Tandis que les jardins végétaux classiques restent les plus populaires en vertu de leur coût peu élevé et du minimum d’entretien requis, Canopy constate avec plaisir comment les gens commencent à découvrir que les choses peuvent être bien plus frivoles.

Le seul élément essentiel pour une toiture végétale, c’est un toit plat (voire légèrement en pente). Le choix des plantations dépend de la force portante du toit.
Joachim: “Ce que nous appelons “toiture naturelle”, avec davantage de plantes, de fleurs et d’aromates les plus variées, est bien sûr plus lourd qu’une toiture recouverte de simples plantes grasses. La couche de substrat doit être plus épaisse. Il faut compter environ 150 kg de force portante par mètre carré, mais vous avez alors plus de choix au niveau de vos plantations : fleurs, aromates, plantes grasses. Toutes les habitations particulières ne peuvent pas supporter cette charge, mais dans de nombreux cas, cela ne pose aucun problème.”
Si votre maison le supporte, vous pouvez également opter pour un potager ou un jardin complet en toiture.

Avec 3000 mètres carrés de jardins, 10.000 plantes de 40 espèces différentes et quatre énormes arbres, le jardin sur le toit, le jardin sur les toits du nouveau quartier durable Tribeca, entre le Nieuwe Vaart et le Bloemekenspark, est le plus grand de Flandre.

Et au niveau des subsides ?

Pour connaitre la charge que votre habitation peut supporter, une étude de stabilité est nécessaire. Cela coûte de l’argent et explique souvent pourquoi les gens hésitent à franchir le pas vers une toiture verte. L’administration de la Ville de Gand a déjà trouvé une solution à cet effet. En effet, la Ville est convaincue des avantages des toitures végétales et transpose sa conviction en politique concrète, nous dit Tine Heyse, échevine gantoise de l’environnement, du climat, de l’énergie et des relations Nord-Sud. Au 1er janvier, l’administration de la Ville modifiera le règlement relatif aux subsides pour les toitures vertes.

Ces subsides existaient déjà depuis 2002, mais au 1er janvier 2018, le montant pour les toitures végétales qui retiennent davantage l’eau passe de 31 à 45 euros par mètre carré. Les personnes intéressées peuvent également compter sur un subside supplémentaire de 250 euros pour leur étude de stabilité.

Tine Heyse: “Plus on plante, plus on résistera aux conséquences d’un changement climatique. En tant qu’administration d’une ville, nous souhaitons récompenser toute personne qui souhaite aménager une toiture végétale. Les augmentations de subsides doivent donner aux gens l’occasion de choisir une toiture végétale de qualité.

Qualité

Il existe effectivement de grandes différences de qualité au niveau des toitures végétales, nous confie Joachim: “Avant, nous utilisions de la laine minérale comme substrat. Légère et pas chère, mais la durée de vie de ce matériau est limitée dans le temps, ce qui n’est donc pas durable. Nous travaillons avec des matériaux recyclés qui ont une très longue durée de vie et exercent un impact bien moindre sur l’environnement que des matériaux comme la laine minérale.”

Dans tous les cas, le message pour les propriétaires potentiels d’un jardin végétal est le suivant : renseignez-vous et consultez des experts avant de vous lancer à l’eau. Cela vaut vraiment la peine !

 

Cinq conseils pour quiconque souhaite
se lancer dans une toiture végétale :

– Demandez des informations sur les subsides auprès de votre administration communale

– Faites réaliser une étude de stabilité ou prenez contact à temps avec une société de toitures végétales afin que vos souhaits correspondent à ce que peut supporter le toit

– Travaillez avec des entrepreneurs professionnels, afin d’éviter toute surprise ultérieure

– Optez pour des plantes indigènes, qui profiteront pleinement à la biodiversité

– Convainquez vos voisins de faire pareil

 

 

Plus d’inspiration sur
http://www.canopy-greenroofs.be/

 

Que pensez-vous de "Un jardin sur les toits"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.

SEDYN Il y a 2 années

En ville c’est un challenge formidable pour limiter les poussières, les hautes températures.
Mais si certains font l ‘investissement quelles sont les entreprises qualifiées hors mis le entrepreneurs de jardin .
Les couvreurs, donc les lobby du bâtiment veulent s”‘ approprier une niche de notre secteur vert !!! de plus ils ne peuvent et ne savent pas entretenir un toit vert ou jardin terrasse ! et n’ont pas la connaissance des plantes.