Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

actualité triodos

400 détenteurs de certificats entrent en dialogue

Retour sur cinq questions posées par le public pendant la journée des détenteurs de certificats

Retour sur cinq questions posées par le public pendant la journée des détenteurs de certificats

Le 13 mai dernier avait lieu la rencontre annuelle des détenteurs de certificats d’actions de la Banque Triodos en Belgique. Environ 400 détenteurs de certificats et autres clients étaient présents dans la grande salle de Bozar à Bruxelles.

Pour vous donner une idée de l’atmosphère qui régnait pendant cette journée, nous vous proposons de revenir ici sur quelques passages marquants de ce moment de dialogue. D’une part avec des extraits des discours de Peter Blom, CEO de la Banque Triodos, et Thomas Van Craen, Directeur de la Banque Triodos en Belgique, et d’autre part avec quelques questions intéressantes posées par le public.

 

La gratitude

Pour la première fois depuis sa nomination en tant que directeur de la Banque Triodos en Belgique, Thomas Van Craen a pris la parole devant une salle remplie de détenteurs de certificats et de clients.

Défi relevé avec plaisir si on revient sur son discours : « Lorsque Peter Blom m’a demandé, il y environ un an, si j’étais intéressé à reprendre la direction de la Banque Triodos en Belgique, je n’ai pas hésité. En effet, comment refuser le poste le plus attractif du secteur bancaire belge ? » Il a dès lors profité de l’occasion pour expliquer sa gratitude et la responsabilité qu’il ressent vis-à-vis de la Banque Triodos en assumant un rôle si important.

Ensuite, il a passé en revue quelques chiffres marquants de l’année 2016 et a illustré les défis pour les mois à venir en citant quelques exemples de projets crédits déjà entamés : comme les énergies renouvelables avec le parc éolien Wind aan de Stroom dans le port d’Anvers ou la construction durable avec TLX Construct, promoteur d’immobilier durable actuellement en chantier à Sart Saint Laurent.

La banque comptait, fin 2016, plus de 71.000 clients et une épargne de 1,6 milliard d’euros, autrement dit, nous accueillons chaque jour 13 nouveaux clients. Retrouvez la suite des chiffres de 2016 ici.

 

L’argent n’est pas neutre

Peter Blom nous a rappelé que cette édition tombait le même jour de la journée internationale du commerce équitable : voilà une belle coïncidence !

Parce que l’argent n’est pas neutre, il a toujours une couleur. D’où le nom de notre magazine et de ce blog. Grâce aux activités de la Banque Triodos, nous voyons la puissance transformatrice de l’argent à travers les nombreux projets durables que la banque finance. Ceci dit, la Banque Triodos n’est pas seule. La Global Alliance for Banking on Values (GABV), dont Triodos fait partie et est membre fondateur, est un mouvement qui défend un secteur bancaire durable avec déjà 40 membres à travers le monde.

Les Objectifs de Développement Durable de l’ONU et l’accord de Paris sur le climat incitent les entreprises et les gouvernements à intensifier leurs efforts pour un développement durable. Un mouvement en croissance et qui donne espoir.

 

La transparence en direct depuis la scène

La transparence est une des valeurs fondamentales de la Banque Triodos. Nous estimons entre autre que nos clients ont le droit de savoir quels projets nous finançons. C’est pourquoi nous les tenons informés via ce blog, notre site, notre magazine et nos newsletters.

Mais avec des moments de dialogue comme celui vécu pendant cette journée, la transparence prend une nouvelle dimension. Voici donc quelques questions posées par le public qui était présent :

 

  1. « Quel est le rapport entre le salaire le plus élevé et le salaire le moins élevé parmi les employés de la Banque Triodos ? »

En ce qui concerne la différence entre les salaires les plus élevés et les salaires les moins élevés, le ratio est inférieur à 10, ce qui est exceptionnel pour le secteur bancaire. Selon le cadre du Global Reporting Initiative, nous comparons également le salaire médian avec le salaire le plus élevé pour un poste à temps plein. Ce rapport est de seulement 5.5 à la Banque Triodos. Vous ne trouverez pas d’extrêmes ici car cela ne correspond pas à la mission de la banque.

De même pour toutes les autres formes de rémunération : la Banque Triodos ne récompense pas les performances de ses employés, y compris de la direction, par un système de bonus. Lorsque que quelqu’un se démarque par une performance réellement exceptionnelle, il est possible qu’il reçoive un montant supplémentaire a posteriori, mais jamais plus que l’équivalent d’un salaire mensuel.

> Retrouvez toute l’information sur nos équipes au sein de notre rapport annuel.

 

  1. « Quand et où de nouvelles agences verront le jour ? Le manque de contact direct n’est pas durable. »

Il y a deux ans, nous avons ouvert un bureau pour les particuliers à Gand. Des études nous prouvent déjà que, grâce à cette agence, la notoriété de la banque est renforcée dans la région par rapport au reste du pays. En même temps, l’offre de cette agence s’est récemment étendue aux entreprises locales et le lieu est devenu un point de rencontre et d’information important pour les entrepreneurs durables.

Pour l’instant, nous ne prévoyons pas encore l’ouverture de nouveaux bureaux. Nous étudions de près les développements du bureau de Gand avant de tirer des conclusions et décider de nouvelles ouvertures. Ceci dit, un nouvel espace d’accueil pour les clients vient de voir le jour à la Rue Haute à Bruxelles, dans le même bâtiment de nos bureaux.

 

  1. « Comment s’y prend la Banque Triodos par rapport aux investissements qui se font dans des entreprises situées dans des pays avec des régimes dictatoriaux ? Selon les comparateurs de banques, la Banque Triodos n’a pas de politiques en la matière. »

La Banque Triodos analyse avant tout l’entreprise dans laquelle ses fonds investissent. En effet, les entreprises reprises dans notre univers d’investissement sont régulièrement soumises à des évaluations rigoureuses. Si une entreprise ne répond pas ou plus aux critères, elle est exclue de l’univers d’investissement.

Parfois, en revanche, même dans un contexte plus délicat comme celui d’un régime dictatorial, l’entreprise peut se vanter d’une bonne gouvernance et par exemple représenter une importante source d’emploi. La Banque Triodos analyse donc en détail les activités de l’entreprise et examine comment l’entreprise se positionne par rapport au contexte politique dans lequel celle-ci s’insère.

> Retrouvez les exigences minimales et les critères d’exclusion sur notre site web.

 

  1. « Comment soutenez-vous les idées défendues par Tim Jackson dans son livre ‘Prospérité sans croissance’ » ?

Les idées défendues par Tim Jackson sont assez proches des valeurs de la Banque Triodos. D’une certaine manière, nous sommes sur la même voie. Il constate par exemple que, depuis 1980, l’argent et la richesse ont augmenté mais pas le bien-être des individus. En finançant uniquement des projets durables, nous contribuons à des changements positifs dans la société.

En tant que banque durable, nous posons un regard à long terme sur la société. Nous visons un avenir plus durable en organisant aussi des débats et des conférences sur des thèmes très divers (par exemple sur les habitats groupés ou le financement du secteur culturel), en participant à des manifestations comme Ecopolis ou le Festival van de Gelijkheid, et en étant membres d’associations comme la GABV et B-Corp.

 

  1. Comment essayez-vous d’attirer de jeunes investisseurs ?

Les jeunes sont effectivement peu présents parmi nos investisseurs mais bien présents en tant qu’épargnants, malgré les taux très bas. Ceci dit, notre but final n’est pas d’attirer une catégorie d’âge en particulier. Ce que nous vous proposons à la Banque Triodos est de confier votre argent à une banque qui a vos mêmes valeurs et qui vous dit exactement ce qui est fait avec votre argent. C’est cela qui nous distingue avant tout.

 

Merci pour votre présence

La Banque Triodos est heureuse de constater que plus de 400 personnes étaient présentes pour l’occasion et leurs questions étaient très instructives. Comme l’a dit Peter Blom même : « La Banque Triodos travaille avec vous à la construction d’un monde meilleur. »

Avez-vous encore des questions sur la Banque Triodos ? N’hésitez pas à prendre contact avec nos collaborateurs par e-mail (info@triodos.be) ou par téléphone (02 548 25 52).

 

 

Que pensez-vous de "400 détenteurs de certificats entrent en dialogue"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.

Léon Poncin Il y a 2 années

J’ai particpé à cette séance très intéressante. La réception qui a suivi était sympathique et l’accueil des hôtesses Triodos parfait; par contre, j’ai trouvé le catering un peu pauvre et je me demande si les vins provenaient de petits producteurs ou du commerce équitable.

Reply to Léon Poncin
Banque Triodos Il y a 2 années

Bonjour Léon, merci beaucoup pour votre participation ! Le vin servi lors de la réception, comme tout le reste de la nourriture, était issus de l’agriculture biologique. Au plaisir de vous retrouver bientôt.
Très cordialement,
Banque Triodos

Davin Il y a 2 années