Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus sur l’utilisation des cookies.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close

rencontre

Une maison pour faire chanter les enfants

Un nouveau lieu dédié à la chanson jeune public à Bruxelles

Un nouveau lieu dédié à la chanson jeune public à Bruxelles

En compagnie d’artistes du monde entier, enfants, parents et enseignants découvrent de façon ludique et amusante le merveilleux monde de la chanson jeune public.

La Maison Qui Chante est un lieu dédié à la chanson pour enfants. Derrière ce lieu magique se cachent Martine Peters et Olivier Battesti. Ils forment depuis 40 ans un duo sur scène sous le nom de Mamemo. Au cours de cette longue expérience, ils ont déjà publié une série de livres, enregistré de nombreux CD et mis sur pieds plusieurs spectacles. Leur univers multimédia est diffusé dans plus de 40 pays et traduits en 8 langues. Ils jouissent d’un large public au Japon, en Espagne, Allemagne, Italie… Bref, Martine et Olivier sont loin d’être des débutants dans le domaine !

Aujourd’hui ils réalisent enfin leur rêve : créer un lieu d’accueil pour les artistes qui chantent pour le jeune public et faire découvrir ainsi la musique du monde à un public très large. Ce désir de mettre sur place un outil de visibilité et de création à disposition des jeunes artistes vient également du fait que la chanson pour enfants est actuellement très peu reconnue par les autorités publiques. Heureusement, les choses évoluent et des institutions comme la Banque Triodos et la Commune d’Ixelles manifestent leur soutien au projet.

« Avec La Maison Qui Chante, nous offrons aux artistes un lieu de création, nous proposons aux enfants et aux adultes un espace d’expression de soi et, enfin, les autorités publiques pourront remédier à leur soutien limité envers cette discipline artistique » affirme Olivier Battesti.

 

Une maison pour petits et grands artistes

La Maison Qui Chante s’organise essentiellement en deux espaces : une salle de concert et spectacles qui peut accueillir jusqu’à 180 personnes et une salle dédiée aux animations et ateliers qui peut accueillir jusqu’à 50 personnes. Deux activités principales sont aujourd’hui au programme : la création d’œuvres nouvelles par les artistes en résidence et la pratique du chant à travers des ateliers pour enfants à partir de 5 ans, adultes et enseignants.

Mais comment se déroule une journée typique à La Maison Qui Chante ? « Pendant que les artistes répètent dans la grande salle, les écoliers se baladent entre les couloirs et les ateliers à la recherche des milles facettes du chant. Lorsqu’un artiste se libère, il prend le temps de rencontrer les écoliers pour développer un atelier interactif et ludique. La pratique du chant se transforme alors en véritable expérience multi sensorielle. Les enfants découvrent toute une culture à partir du chant. Pour les enfants les plus timides, c’est une excellente façon d’exprimer leurs sentiments et retrouver leur place au sein du groupe. »

La preuve qu’un nouvel espace de ce type était réellement nécessaire se remarque quand on observe la réactivité des artistes et du public. Depuis la grande fête d’ouverture du 24 avril qui a rassemblé 400 participants, toutes les représentations sont sold out et la maison est submergée de demandes de la part des artistes.

 

« Enfin une banque qui respecte notre éthique »

La dimension culturelle du projet est évidente : la maison met en valeur la chanson pour enfants. Or, une dimension de sociale entre aussi en jeu car d’une part les publics se croisent enfin grâce à la diversité de la musique du monde mais d’autre part, la rénovation du bâtiment a été encadrée par un contrat de quartier portant sur la mixité sociale.

Enfin, avec ce nouveau projet, Martine et Olivier espèrent remettre le chant dans la vie de tous les jours et, pour y arriver, ils ont fait appel à la Banque Triodos pour qu’elle anticipe le montant des subsides qui suivront : « Tout a commencé par une conviction personnelle : enfin une banque qui respecte notre éthique et à qui nous pouvons faire confiance. De plus, notre chargée de relation, Béatrice Gilmont, a immédiatement compris le sens de notre projet et possède une excellente connaissance du secteur culturel. Nous sommes très fiers et très heureux d’avoir un crédit à la Banque Triodos. »

 

Tout cela vous donne envie de chanter ? Rendez-vous alors le 25 juin à 15h30 pour découvrir la première création de La Maison Qui Chante. À l’occasion de la Fête de la musique, enfants et adultes partent à la découverte de la musique du monde en compagnie du trio de samba-jazz Tupynagroove. Pour plus d’informations : www.lamaisonquichante.be

Que pensez-vous de "Une maison pour faire chanter les enfants"?

Veuillez écrire un commentaire.

Veuillez introduire votre nom.